Blogs

Sortie : Visite du Jardin de Monsieur Lespinasse

Nous nous retrouvons  très nombreux, sous un beau soleil, pour visiter le jardin de Monsieur Lespinasse à La Brède.

Après quelques mots d'accueil Monsieur Lespinasse attire notre attention sur l'infertilité du sol de son jardin. Grâce à une saignée, nous voyons immédiatement que sous une litière très mal décomposée l'horizon A ne mesure guère plus de 3 cm.

Sortie Scilles d'automne et végétation des prés-salés

Pour notre première sortie nous avions choisi de partir à la découverte des plantes de prés-salés.

Nous ne sommes pas allés jusqu'au "Slikke" partie inférieure et vaseuse de l'estran recouverte à chaque marée. Seule sa partie supérieure est colonisée par quelques îlots pionniers de salicornes et de spartines.

Nous sommes restés sur le "Schorre" zone de l'estran recouverte uniquement par les grandes marées.

Vendredi : Puerto San Glorio, Col de Pandetrave

Notre voyage a duré un jour de plus que les autres années. Mais il est hélas passé trop vite. Nous entamons déjà notre dernier jour.

Nous partons en direction du col de San Glorio par une magnifique route en lacet. Plusieurs arrêts nous permettent de rapides herborisations dans des paysages toujours aussi grandioses.

Nous gagnons ensuite le Col de Pendetrave à 1562 m, et herborisons ensuite au début d'un petit chemin nous permettant d'atteindre une hêtraie.

Jeudi : Fuente Dé

Sur les conseils toujours aussi perspicaces de notre Chef, nous arrivons au pied du téléphérique de Fuente Dé, de bonne heure (de bonne heure à l'espagnole c'est à dire à 10h du matin) avant l'ouverture des cabines pour éviter une trop longue file d'attente.

Nous passons en 7 minutes de 1070 à 1900 mètres d'altitude et nous arrivons sur de magnifiques pelouses fleuries de l'étage subalpin.

Nous herborisons tout au long et autour d'un large sentier et sommes enthousiasmés par la richesse extraordinaire de ce milieu.

Mercredi : Lac d’Enol et Visite d'une cave de fromage a Arenas de Cabrales

Après avoir fait nos valises car nous changeons d'hôtel, nous reprenons les voitures pour une longue et belle route. Nous cheminons à travers de somptueux paysages. De paisibles vaches ruminant confortablement sur la chaussée, n'ont pas l'air le moins du monde dérangées par nos voitures. Elles ont tout de même l'amabilité de nous laisser un étroit passage entre elles et le précipice.

Pages