Sortie 7 Avril 2018 : Tulipa Agenensis

Ce samedi 07 avril nous avions rendez-vous à 10h précises sur la place des Marronniers à la bastide de Vianne. Nous nous sommes retrouvés à quatorze adhérents pour cette journée botanique.

A 10h15 nous sommes partis vers la première station botanique prévue. Depuis Vianne nous prenons la D642E, direction Feugarolles, puis la D930, direction Lavardac. Nous prenons ensuite la première petite route à gauche, route qui débute dans un virage assez prononcé. Enfin arrivés à une patte d'oie nous empruntons la route de droite et nous nous arrêtons près d'un pont sur un ruisseau : le Galeau.

Nous nous trouvons dans le bois des Arroques. Nous explorons tout d'abord la rive droite du Galeau. Nous y avons trouvé :

  • Anemone ranunculoides : renonculacées, anémone fausse renoncule. Protégée en Aquitaine
  • Arum italicum : aracées, gouet d'Italie, oreille d'âne.
  • Carex pendula : cypéracées, laîche à épis pendants. Epis mâles grêles situés au-dessus des épis femelles plus denses et pendants.
  • Symphytum tuberosum : boraginacées, consoude tubéreuse. Souche tubéreuse, renflée-noueuse au collet.
  • Glechoma hederacea : lamiacées, lierre terrestre, couronne de terre, herbe de la Saint Jean, rondotte. Feuilles consommées comme aromates pour des potages.
  • Galium aparine : rubiacées, caille-lait, gratteron, rièble. Une croyance populaire répandue, mais invalidée par de nombreux auteurs, voudrait qu'une enzyme présente dans la plante enzyme permettrait de faire cailler le lait.
  • Ruscus aculeatus : asparagacées, fragon, petit houx. Les très jeunes pousses peuvent se manger comme des asperges mais sont plutôt amères.
  • Iris foetidissima : iridacées, iris fétide, iris gigot. Pousse dans les bois clairs, les haies, les endroits secs plus ou moins ombragés, de préférence en sol calcaire.
  • Helleborus viridis : renonculacées, hellébore vert., herbe de saint Antoine, herbe à la bosse. Très toxique.
  • Dioscorea communis (Tamus communis) : dioscoréacées, herbe aux femmes battues, vigne noire, tamier. Baies et rhizome cru toxiques.
  • Lathraea clandestina : orobanchacées, lathrée clandestine. Plante parasite des arbres, s'installe sur leurs racines.
  • Cardamine pratensis : brassicacées, cardamine des prés
  • Primula elatior : primulacées, primevère élevée. Fleurs réunies en un bouquet au sommet de la hampe florale, et toutes penchées du même côté de cette hampe florale.
  • Alliaria petiolata : brassicacées, alliaire officinale, herbe à l'ail, herbe sans pareille. Plante à odeur d'ail.
  • Euphorbia dulcis : euphorbiacées, euphorbe douce
  • Ranunculus ficaria : renonculacées, ficaire, éclairette, épinard des bûcherons, herbe aux hémoroïdes, oreillete.
  • Crataegus monogyna : rosacées, aubépine. Fleurit après la sortie des feuilles contrairement au prunelier (Prunus spinosa). Elle est efficace contre les bourdonnements d'oreilles.
  • Corylus avellana : bétulacées, noisetier, coudrier
  • Mercurialis perennis : euphorbiacées, mercuriale vivace, mercuriale des bois.

Nous sommes passés ensuite sur l'autre rive du Galeau, mais toujours du même côté de la route menant à Limon. Nous avons pu voir :

  • Ranunculus repens : renonculacées, Bassinet, Grenouillette, Herbe à la tire-goutte, tramasse. la plante contient des substances émétiques
  • Cruciata laevipes : rubiacées, croix de st André, éperonelle, herbe à miel.
  • Primula vulgaris : primulacées, primevère commune, primevère acaule.
  • Primula elatior : primulacées, primevère élevée.
  • Mentha aquatica : lamiacées, baume d'eau, menthe blanche. Elle est utilisée comme aromate pour certaines sauces et salades.
  • Viola reichenbachiana : violacées, violette de chiens, violette sauvage.
  • Carex flacca : cypéracées, laîche glauque.
  • Carex sylvatica : cypéracées, laîche des bois. Tige penchée au sommet, trigone. Epi mâle solitaire, linéaire, roux pâle, 3-6 épis femelles écartés, grêles, linéaires-allongés, lâches, penchés sur de longs pédoncules
  • Cardamine flexuosa: brassicacées, cardamine des bois, cardamine flexueuse.

Nous sommes passés de l'autre côté de la route menant à limon et, en plus des plantes déjà vues nous avons observé :

  • Melica uniflora : poacées, mélique à une fleur. Ligule à pointe verdâtre opposée à la feuille; épillets, dressés ou inclinés sur des pédicelles droits, à 2 fleurs mais une seule est fertile.
  • Buglossoides purpurocaerulea (Lithospermum purpurocaeruleum) : boraginacées, grémil pourpre-violet
  • Muscari neglectum: asparagacées, muscari à grappes. 3 à 6 feuilles partant de la base, aussi longues que la tige, très étroites (2 à 3 mm) et creusées en gouttière.

Nous sommes ensuite montés jusqu'à Limon où nous avons laissé les voitures près de l'église. Nous avons emprunté un chemin qui longeait l'église et les anciennes maisons (plus ou moins en ruines) de ce hameau. Nous avons vu :

  • Lamium purpureum : lamiacées, lamier pourpre, ortie morte, ortie puante, ortie rouge, pain de poulet. Ses jeunes pousses peuvent être consommées en potage ou en légume.
  • Stellaria media : caryophyllacées, mouron des oiseaux, mouron blanc, morgeline.
  • Erodium cicutarium : géraniacées, bec-de-grue, bec de cigogne, bec de héron, erodium à feuilles de ciguë, Fourchette.
  • Veronica persica : plantaginacées, véronique de Perse.
  • Silene alba : caryophyllacées, compagnon blanc, bouton de bachelier, floquet, lampette, lychnide blanc, robinet.
  • Chelidonium majus : papavéracées, chélidoine, grande éclaire, herbe-aux-boucs, herbe-aux-hirondelles, herbe-aux-verrues. Son suc jaune orangé est utilisé pour brûler les verrues.
  • Bellis perennis : astéracées, pâquerette, magriette, margueritelle, petite marguerite.
  • Medicago arabica : fabacées, luzerne d'Arabie
  • Capsella bursis-pastoris : brassicacées, bourse à pasteur, bourse de capucin. Les jeunes feuilles de la base peuvent être consommées en salade ou en potage
  • Sambucus nigra : adoxacées, sureau noir. Les feuilles, les fleurs et les baies sont laxatives. On peut faire des gelées avec les baies.
  • Sambucus ebulus : adoxacées, sureau hièble.
  • Cerastium glomeratum : caryophyllacées, céraiste aggloméré, céraiste des fontaines.
  • Veronica hederifolia : plantaginacées, véronique à feuilles de lierre. C'est une adventice courante des cultures.
  • Ranunculus ficaria : renonculacées, ficaire, éclairette, épinard des bûcherons, herbe aux hémoroïdes, oreillete.
  • Iris foetidissima : iridacées, iris fétide, iris gigot. Pousse dans les bois clairs, les haies, les endroits secs plus ou moins ombragés, de préférence en sol calcaire.
  • Arum italicum : aracées, gouet d'Italie, oreille d'âne.
  • Dipsacus fullonum : caprifoliacées, cabaret des oiseaux, cardère commune, chardon à foulon, chardon à moulin, laitue aux ânes, peignerolle, verge à pasteur. la tête épineuse de la cardère était utilisée pour le cardage de la laine.
  • Alliaria petiolata : brassicacées, alliaire officinale, herbe à l'ail, herbe sans pareille. Plante à odeur d'ail.
  • Cruciata laevipes : rubiacées, croix de st André, éperonelle, herbe à miel.
  • Prunus spinosa : rosacées, prunellier, épine noire. Les fruits sont comestibles, on peut en faire des gelées ou des liqueurs.
  • Poterium sanguisorba (Sanguisorba minor) : rosacées, pimprenelle, petite sanguisorbe. Odeur de concombre quand on la froisse. Peut être utilisée en condiment.
  • Anemone hortensis subsp. pavonina (Anemone pavonina) : renonculacées, anémone des jardins (du latin hortus), anémone écarlate.
  • Tulipa sylvestris : liliacées, tulipe des bois, tulipe méridionale. Strictement protégée dans toute la France.
  • Cardamine hirsuta : brassicacées, cardamine hérissée. Adventice courante des cultures.
  • Verbascum thapsus : scrophulariacées, molène, bonhomme, bouillon blanc, cierge de Notre-Dame, faux phlomis, herbe de Saint-Fiacre.
  • Pyracantha coccinea : rosacées, pyracantha. Les fruits d'un beau rouge orangé attirent l'oeil mais il faut éviter de les consommer car ils sont modérément toxiques.
  • Viburnum tinus : adoxacées, vione-tin, laurier-tin.
  • Vinca major : apocynacées, grande pervenche. C'est une plante toxique.
  • Carex flacca : cypéracées, laîche glauque.

Nous sommes retournés aux voitures, en passant nous avons vu de nombreuses rosettes d'orchidées mais aucune fleur, où nous avons pique-niqué. Nous sommes ensuite partis pour Port-Sainte-Marie. Nous avons suivi la D813 (ancienne nationale), direction Agen, sur 1,6 km environ, nous avons pris un chemin de terre sur notre droite (à hauteur d'un dégagement de la route) et nous nous sommes garés près d'un verger de cerisiers où nous avons pu admirer :

  • Tulipa sylvestris : liliacées, tulipe d'Agen, tulipe oeil-de-soleil. En pleine floraison sous les cerisiers en fleurs eux-aussi. Protégée dans toute la France, espèce en danger!
  • Borago officinalis : boraginacées, bourrache, bourrache officinale. Elle tire son nom de l'arabe « abu rache » signifiant « père de la sueur ».
  • Tulipa clusiana : liliacées, tulipe de l'Ecluse, tulipe radis, tulipe de Perse. Elle tire son nom de Charles de l'Ecluse qui l'introduisit en Europe au XVIème siècle. Elle est en grand danger de disparition dans la nature. Nous en avons vu 3 pieds.

Nous avons rencontré le propriétaire de la parcelle dans laquelle se trouvaient les tulipes et nous avons discuté un moment avec lui. Il nous a appris qu'il y avait environ 11 000 tulipes sous ses cerisiers (comp-tage réalisé par le CBN) et qu'on estimait à environ 100 000 le nombre de bulbes dispersés dans le verger.

De là nous sommes repartis vers Nicole et le Pech de Berre. Là nous avons découvert :

  • Ophrys occidentalis : c'est un ophrys que l'on aurait pu confondre avec O. aranifera (anciennement O. sphegodes) ou O. arachnitiformis si O. occidentalis n'était pas plus précoce qu'eux.
  • Plantago lanceolata : plantaginacées, plantain lancéolé, petit plantain.
  • Carex flacca : cypéracées, laîche glauque.
  • Galium mollugo : rubiacées, gaillet mou, caille-lait, gaillet blanc.
  • Ranunculus bulbosus : renonculacées, renoncule bulbeuse. La plus précoce des renoncules.
  • Dioscorea communis (Tamus communis) : dioscoréacées, herbe aux femmes battues, vigne noire, tamier. Baies et rhizome crus sont toxiques.
  • Lathyrus latifolius : fabacées, gesse à feuilles larges, pois à bouquet, pois de senteur.
  • Bituminaria bituminosa : fabacées, psoralée à odeur de bitume, trèfle bitumineux, herbe au bitume. Plante à forte odeur de bitume.
  • Antoxanthum odoratum : poacées, flouve odorante, chiendent odorant, foin dur.
  • Linum bienne : linacées, lin bisannuel, lin à feuilles étroites, lin bleu.
  • Coriairia myrtifolia : coriariacées, corroyère, corroyère à feuilles de myrte, redoul, sumac de Montpellier, sumac de Provence. Pousse sur les côteaux et dans les bois secs, dans toute la région méditerranéenne et le Sud-Ouest, jusqu'à la Gironde, le Lot et l'Aveyron.
  • Trifolium pratense : fabacées, trèfle commun, trèfle des prés, trèfle rouge, trèfle violet.
  • Verbascum sinuatum : scrophulariacées, molène sinuée. Pousse dans les lieux incultes, dans tout le Midi, jusque dans le Rhône, l'Aveyron, la Charente maritime et la Corse.
  • Viburnum lantana : adoxacées, lantane, viorne lantane, viorne mancienne, atatier, auborne, barbaris, bardeau, crève-chien... Haies et bois, surtout des terrains calcaires, dans toute la France.
  • Cornus sanguinea : cornacées, cornouiller sanguin, bois puant, bois punais, puègne blanche. Pousse dans les bois, le long des haies dans toute la France et en Corse.

De là nous sommes partis en direction de Lagruère, vers une gravière en exploitation. Le long d'un chemin, sur un talus, bordant la gravière nous avons trouvé :

  • Cardamine pratensis : brassicacées, cardamine des prés, cressonnette, bouquet du loup, cresson sauvage, faux cresson, passerage sauvage. Pousse dans les près humides et sur les bords des ruisseaux, dans presque toute la France. Il est rare dans le Midi.
  • Dipsacus fullonum : caprifoliacées, cabaret des oiseaux, cardère commune, chardon à foulon, chardon à moulin, laitue aux ânes, peignerolle, verge à pasteur. la tête épineuse de la cardère était utilisée pour le cardage de la laine.
  • Alliria petiolata : brassicacées, alliaire officinale, herbe à l'ail, herbe sans pareille. Plante à odeur d'ail.
  • Lamium purpureum : lamiacées, lamier pourpre, ortie morte, ortie puante, ortie rouge, pain de poulet. Ses jeunes pousses peuvent être consommées en potage ou en légume.
  • Silybum marianum : astéracées, chardon-Marie, artichaut sauvage, chardon de Notre-Dame, épine blanche. Pousse dans les lieux incultes et sur les bords des chemins dans la moitié méridionale de la France.

Enfin nous avons vu quatre muscaris différents. Le premier est sans aucun doute :

  • Muscari comosum: asparagacées, muscari à toupet, muscari chevelu, ail à toupet, muscari à houppe. 3 à 4 feuiles assez longuement engainantes, en gouttière, large de 6 à 15 mm.

Quant aux trois autres, un fort doute subsiste. Il pourrait s'agir de :

  • Muscari neglectum : asparagacées, muscari à grappe, muscari négligé, muscari oublié. Il a de 3 à 5 feuilles linéaires canaliculées, larges de 2 à 5 mm, demi-cylindriques, retombantes, plus longues que la tige.
  • Muscari botryoides : asparagacées, muscari faux botryde. 2 à 4 feuilles linéaires dressées, plus courtes que la tige, larges de 3 à 7 mm, longuement atténuées dans le bas, élargies et presque planes dans le haut. Fleurs à odeur suave ou presque nulle.
  • Muscari motelayi : asparagacées, muscari. 3 à 5 feuilles linéaires en gouttière, larges de 3 à 8 mm, vert-glauque, égalant presque la tige, demi-dressée. Fleurs à odeur suave.

Nous pourrions même avoir affaire à des hybrides.

Carte: