Sortie:Tractema verna et végétation de la Hêtraie du 9 avril 2016

Nous avions rendez-vous à l’église de Tabanac à 10h précises. Tous les participants (14) étaient à l’heure et nous sommes partis dès 10h05. Dans un premier temps nous nous sommes rendus au  lieu-dit Catoy (d’après la carte IGN). Depuis Tabanac nous avons emprunté la D240 E2, puis la D240 direction St Caprais de Bordeaux, nous roulons environ 1,200 km et, après le quartier Laloubie, nous prenons une route à droite (un abri bus se situe à l’entrée de cette route) que nous suivons pendant 500 m environ, là nous prenons un chemin à gauche et nous le suivons jusqu’à une sorte de rond-point près d’une palombière. C’est là que nous laissons les voitures.

A peine descendus nous avons commencé à herboriser. Autour des voitures nous avons découvert :

  • Conopodium majus : Apiaceae, Janotte, Genotte. Francine (et Jean) nous ont rappelé que cette plante possède une racine renflée en bulbe comestible (mais il faut aller la chercher profondément !).
  • Pulmonaria longifolia : Boraginaceae, pulmonaire à longues feuilles. Les feuilles radicales adultes atteignent 40-60 cm, sont marbrées de blanc, longuement lancéolées acuminées, insensiblement atténuées en pétiole ailé plus court que le limbe.
  • Cruciata laevipes (Galium cruciata) : Rubiaceae, gaillet croisette.
  • Symphytum tuberosum : Boraginaceae, consoude tubéreuse.

Nous avançons sur le chemin en direction de la palombière que nous dépasserons par la suite. Tout au  long de notre chemin nous avons pu observer :
Tractema verna (Scilla verna) : la scille printanière que nous recherchions. C’est une petite plante à bulbe (5 à 25 cm) dont les fleurs d’un bleu violacé ont  les pétales et les sépales identiques (nommés tépales en l’occurrence). Elle pousse sur des terrains plutôt acides.

  • Asphodelus albus : Asphodèle blanc (nom masculin), poireau de chien. Chez les Grecs anciens elle était plantée près des tombes.
  • Ilex aquifolium : Aquifoliaceae, houx.
  • Anthriscus sylvestris : Apiaceae, Persil des vaches, Cerfeuil d’âne, Ciguë blanche. Plante toxique.
  • Ruscus aculeatus : Asparagaceae, fragon, faux houx, petit houx, buis pointu. Pas de feuilles mais des cladodes : tige ou rameau (rameau pour le petit houx) ayant la forme de feuilles. C’est sur ces cladodes que sortiront les fleurs. Les baies rouges sont toxiques.
  • Viola riviniana : Violaceae, violette des bois.
  • Lonicera periclymenum : Caprifoliaceae, chèvrefeuille des bois.
  • Carpinus betulus : Betulaceae, charme
  • Hylotelephium telephium (Sedum telephium) : Crassulaceae, orpin reprise.
  • Geranium robertianum : Geraniaceae, herbe à Robert.
  • Cardamine pratensis : Brassicaceae, Cardamine des prés, Saint Georges, Cresson des prés, Cresson élégant, Cressonnette. Jeunes feuilles et pousses printanières peuvent corser la saveur de vos salades.
  • Melampyrum pratense : Orobanchaceae (autrefois scrophulariaceae), mélampyre des prés (que l’on trouve souvent en sous-bois). Plante hémiparasite.
  • Euphorbia amygdaloides : Euphorbiaceae, Euphorbe-amandier. La première année, seules des feuilles, qui persistent durant l’hiver, se forment en haut de la tige et ce n’est qu’au printemps suivant qu’une tige fleurie se développe. Les glandes, en forme de croissant de lune sont vert-jaune, parfois en partie rouges.
  • Betonica officinalis (Stachys officinalis) : Lamiaceae, Bétoine officinale
  • Stellaria holostea : Caryophyllaceae, Stellaire holostée, Herbe de la sainte Vierge.
  • Glechoma hederacea : Lamiaceae, Lierre terrestre, Couronne de terre, Herbe de la saint-Jean, Rondotte. Les feuilles peuvent être consommées (aromates dans les potages, légumes, préparation de boissons chaudes)
  • Lamium purpureum : Lamiaceae, Lamier pourpre, Ortie rouge, Pain de poulet. Ses jeunes pousses sont comestibles (potage ou légumes)
  • Lathrea clandestina : Orobanchaceae, Lathrée clandestine. Parasite les racines des peupliers, des saules, des aulnes, des chênes et des noisetiers.
  • Rubia peregrina : Rubiaceae, Garance voyageuse. Plante plutôt méditerranéenne, elle se raréfie en remontant vers le Nord.
  • Dioscorea communis (Tamus communis) : Dioscoreaceae, Herbe aux femmes battues, vigne noire. Baies et rhizome sont toxiques.
  • Brachypodium sylvaticum : Poaceae, Brachypode des bois.
  • Fragaria vesca : Rosaceae, Fraise des bois, Caperon. Les jeunes feuilles de printemps peuvent être utilisées en soupe.
  • Veronica chamaedrys : Plantaginaceae, Véronique petit-chêne. Confusion possible avec Veronica teucrium mais le calice de cette dernière a 5 sépales alors qu’il n’y en a que 4 chez V. chamaedrys.
  • Polygonatum sp. : Asparagaceae.
  • Carex sylvatica : Cyperaceae, Laîche des bois. Rare dans la région méditerranéenne.
  • Carex pendula : Cyperaceae, Laîche à épis pendants.
  • Pyrus cordata : Rosaceae, Poirier sauvage, poirasse.
  • Vinca minor : Apocynaceae, Petite pervenche, Bergère, Herbe des sorciers, Violette des serpents. Différences avec Vinca major : chez V. minor les sépales ne sont pas ciliés, le pédoncule floral est souvent plus long que la feuille correspondante alors que chez V. major les sépales sont ciliés sur les bords, ainsi que les feuilles. Le pédoncule floral est plus court que la feuille correspondante.
  • Anemone nemorosa : Ranunculaceae, Anémone des bois, Anémone sylvie, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Grenouillette blanche. Plante toxique.
  • Cornus sanguinea : Cornaceae, Cornouiller sanguin, Sanguine, Bois punais, Bois puant, Puègne blanche, Fraisillon, Bois rouge.
  • Oenanthe pimpinelloides : Apiaceae, Oenanthe faux boucage. Pousse dans les lieux humides d’un grand quart sud-ouest de la France ainsi que dans les départements bordant la Méditerranée ;
  • Serratula tinctoria : Asteraceae, Serratule des teinturiers, Sarrette des teinturiers.
  • Luzula forsteri : Juncaceae, Luzule de Forster. Inflorescence formée de fleurs solitaires longuement pédicellées.

Nous remontons vers les véhicules mais nous ne repartons pas encore. Jean nous emmène vers un bois où nous trouverons plusieurs fougères. En chemin nous croisons le propriétaire d’un petit enclos qui borde le chemin, enclos sur lequel se trouve une sorte de cabanon. Nous demandons à cet homme s’il connaît un endroit où nous pourrions pique-niquer au sec. Il nous propose de pique-niquer sous l’auvent qui borde son cabanon. Nous le remercions vivement et continuons vers notre prochaine station où nous trouvons :

  • Asplenium scolopendrium (Scolopendrium vulgare) : Aspleniaceae, Scolopendre, Langue de cerf.
  • Polystichum setiferum : Dryopteridaceae, polystic à soies. Limbe à peine retréci à la base, feuilles 2 fois divisées, la deuxième division est dissymétrique, dentée, lobe à pétiolule fin et court, les dents se terminent par une soie.              
  • Polystichum aculeatum : Dryopteridaceae, Polystic à aiguillons. Limbe retréci à la base, feuilles 2 fois divisées, divisions aigües, acuminées, lobes sans pétiolule.
  • Asplenium adiantum-nigrum : Aspleniaceae, doradille noire, Capillaire noir.
  • Dryopteris filix-mas : Dryopteridaceae, fougère mâle. Feuilles deux fois divisées et les divisions extrêmes sont arrondies au sommet et dentées tout autour.
  • Athyrium filix-femina : Woodsiaceae, fougère femelle. Le limbe est deux fois divisé en lobes profondément incisés.
  • Luzula multiflora : Juncaceae,  Luzule à fleurs multiples. Fleurs groupées par six à quinze.
  • Anacamptis morio (Orchis morio) : Orchidaceae, Orchis bouffon.
  • Carex flacca : Cyperaceae, Laîche flasque, laîche glauque.

Après un pique-nique bien arrosé (par la pluie, mais heureusement grâce à l’auvent du Clos des Alouettes nous étions au sec) nous sommes partis vers le vallon de la Boye, sur la commune d’Omet. Nous prenons, depuis Cadillac, la D11 vers Targon ; une fois passé Le Bizoc puis le pont sur la Boye, nous nous garons sur une voie sans issue sur notre droite. Nous revenons vers le ruisseau de La Boye et nous suivons le chemin qui longe ce ruisseau vers l’amont.
En herborisant le long du ruisseau, nous observons :

  • Pulmonaria affinis : Boraginaceae, Pulmonaire affine, Pulmonaire semblable. Feuilles radicales adultes d'un vert foncé, marbrées de blanc, largement ovales-acuminées, brusquement contractées en pétiole ailé aussi long que le limbe.
  • Symphytum  tuberosum : Boraginaceae, consoude tubéreuse.
  • Mercurialis perennis : Euphorbiaceae, Mercuriale vivace, Mercuriale des bois. Plante dioïque, nous avons vu les pieds mâles et femelles.
  • Viola riviniana : Violaceae, violette des bois.
  • Glechoma hederacea : Lamiaceae, Lierre terrestre, Herbe de la Saint-Jean, Rondotte.
  • Anisantha sterilis (Bromus sterilis) : Poaceae, Brome stérile.
  • Cardamine flexuosa (Cardamine sylvatica) : Brassicaceae, Cardamine des bois, Cardamine flexueuse.
  • Cardamine pratensis : Brassicaceae, cardamine des prés, Saint Georges, Cresson des prés, Cresson élégant, Cressonnette.
  • Cardamine hirsuta : Brassicaceae, Cardamine hirsute, Cardamine hérissée.
  • Galium odoratum : Rubiaceae, Reine des bois, Aspérule odorante, Belle-étoile, Gaillet odorant, Muguet des dames.
  • Fagus sylvatica : Fagaceae, Hêtre, Fayard. Autrefois on consommait les faines.
  • Euphorbia dulcis : Euphorbiaceae, Euphorbe pourpre. Glandes arrondies, généralement d'un rouge pourpré, parfois jaunes ; capsule garnie de forts tubercules.
  • Euphorbia amygdaloides : Euphorbiaceae, Euphorbe-amandier.
  • Euphorbia Illirica (Euphorbia villosa) : Euphorbiaceae, Euphorbe poilue.
  • Veronica montana : Plantaginaceae (scrophulariaceae précédemment), Véronique des montagnes.
  • Veronica hederifolia : Plantaginaceae (scrophulariaceae précédemment), Véronique à feuille de lierre.
  • Veronica beccabunga : Plantaginaceae (scrophulariaceae précédemment), Cresson de cheval. Tige ronde, plus ou moins couchée à la base, feuilles épaisses, ovales-arrondies et dentées ≠ avec V. anagallis-aquatica : tige creuse, quadrangulaire, feuilles dentées, lancéolées, Celles de la tige sessiles, celles de la base pétiolées.
  • Cerastium glomeratum : Caryophyllaceae, Céraiste aggloméré.
  • Stellaria holostea : Caryophyllaceae, Stellaire holostée, Herbe de la sainte Vierge.
  • Stellaria media : Caryophyllaceae, Mouron des oiseaux, Morgeline, Mouron blanc, Stellaire intermédiaire. En graine, la plante était utilisée pour l'alimentation d'oiseaux en captivité.
  • Carex pendula : Cyperaceae, Laîche à épis pendants.
  • Carex sylvatica : Cyperaceae, Laîche des bois.
  • Sambucus nigra : Adoxaceae, Sureau noir. Les fleurs peuvent être préparées en beignets et peuvent servir à parfumer confitures et vinaigres ; les baies, elles, se préparent en confitures, marmelades, sirops et vins (Francine doit connaître plusieurs recettes !). Le purin de feuilles est efficace en agriculture biologique pour combattre mildiou et pucerons
  • Lamium galeobdolon : Lamiaceae, Lamier jaune, Ortie jaune.
  • Heracleum sphondylium : Apiaceae, Grande berce, Berce spondyle, Branc-ursine, Blancursine, Faux panais,  Panais de vache, Patte-d'ours.
  • Angelica sylvestris : Apiaceae, Angélique des bois, Angélique sauvage, Faux panais, Herbe à la fièvre, Herbe aux anges, Impératoire sauvage. Utilisée pour la préparation de liqueurs, confitures et potages.
  • Stachys sylvatica : Lamiaceae, Epiaire des bois, Grande épiaire, Ortie à crapauds, Ortie morte, Ortie puante.
  • Anemone nemorosa : Ranunculaceae, Anémone des bois, Anémone sylvie, Coqueret blanc, Fleur de Pâques, Grenouillette blanche.
  • Isopyrum thalictroides : Ranunculaceae, Isopyre faux pigamon.
  • Anthriscus sylvestris : Apiaceae, Persil des vaches, Cerfeuil d’âne, Ciguë blanche.
  • Oxalis acetosella : Oxalidaceae, Oxalis petite oseille, oxalis des bois, Alléluia, Herbes aux coucous,  Pain de coucou, Petite oseille, Surelle, Vinaigrette. Les feuilles peuvent entrer, en petites quantités, dans la composition de salade. Francine nous en a fait goûter : goût très légèrement citronné.
  • Asplenium scolopendrium (Scolopendrium vulgare) : Aspleniaceae, Scolopendre, Langue de cerf.
  • Polystichum setiferum : Dryopteridaceae, Polystic à soies.
  • Ajuga reptans : Lamiaceae, Consire, Herbe de Saint-Laurent, Petite consoude, Serragine.
  • Euonymus europaeus : Celastraceae, Fusain, Bonnet de prêtre.
  • Ligustrum vulgare : Oleaceae, Troène. Les rameaux fins et flexibles étaient utilisés en vannerie ou comme liens d’où son nom latin, ligustrum, qui vient de ligare : lier.
  • Acer campestre : Sapindaceae, Erable champêtre, bois de poule. Il s’hybride facilement avec A. monspessulanum.
  • Hypericum hirsutum : Hypericaceae, Millepertuis hérissée. Sépales bordés de glandes noires.
  • Lonicera xylosteum : Caprifoliceae, Camerisier à balais, Chévrefeuille à balais. Autrefois utilisé pour la fabrication de balais rustiques (d’où son nom vernaculaire).
  • Vinca minor : Apocynaceae, Petite pervenche, Bergère, Herbe des sorciers, Violette des serpents.
  • Carpinus betulus : Betulaceae, charme
  • Quercus robur (Quercus pedunculata) : Fagaceae, Chêne pédonculé.
  • Conocephalum conicum : Conocephalaceae, Hépatique à large thalle. Il s’agit d’une hépatique vue par Michel et qui occupait les  rives abruptes de la Boye.
  • Conopodium majus : Apiaceae, Janotte, Genotte.
  • Helosciadium nodiflorum (Apium nodiflorum) : Apiaceae, Ache, Faux cresson.
  • Populus alba : Salicaceae, Peuplier blanc.
  • Epilobium hirsutum : Onagraceae, Epilobe velu, Epilobe à grande fleurs, Epilobe hérissé, Epilobe hirsute
  • Plantago major : Plantaginaceae, Grand plantain, Plantain à bouquet, Plantain à larges feuilles, Plantain majeur. Feuilles consommées en salade ou en potage, graines servant à l’alimentation des passereaux.
  • Equisetum telmateia : Equisetaceae, Grande prêle. Le nom latin du genre, Equisetum, rappelle la ressemblance des prêles avec une queue de cheval (du latin equus, cheval, et saeta, crin).
Carte: 
TABANAC