Le blog de Marie-Reine Dubois

Sortie - Neotinea maculata et Daphné cneorum

Notre sortie du mois d'avril nous a tout d'abord amenés dans la forêt dunaire du Porge. Nous avons pu admirer un beau tapis de Saxifraga tridactyles. La recherche de la discrète Neotinea maculata fleurie s'est transformée en chasse aux trésors ou course aux oeufs de Pâques. Les rosettes étaient au rendez-vous. Curieusement, malgré ou en raison d'un hiver trop clément, le retard pris par la végétation ne nous a pas permis de la voir vraiment fleurie. Sous un soleil magnifique nous avons pu admirer une belle colonie de Linaria thymifolia.

Sortie mycologique - Salles 22 novembre 2014

Nous nous sommes retrouvés à Salles pour notre sortie mycologique où le propriétaire du Camping du Val de l'Eyre nous a très aimablement accueillis.

La grande diversité des milieux, forêt de feuillus, forêt de conifères, prairies, ripisylves.... a fait le bonheur des mycologues.
Nous disons un grand merci aux mycologues de la Sté Linnéenne et en particulier à Brigitte Vignot, à Bertrand Lartigue et à Jean -André Camy qui une fois de plus ont su nous faire partager leur passion et mis leur immense connaissance à notre portée.

Sortie Le Moron- Eyrans

Malgré une flore peu abondante nous avons passé une excellente journée.

Nous avons eu la grande chance d’être guidés par nos deux chefs: Bernard Comps et Jean Laporte-Cru.
Comme toujours ils nous ont fait partager leur savoir sans compter.

Nous avons eu la joie d’accueillir Jean-Luc qui découvrait nos sorties. Grâce à ses connaissances il pourra enrichir le groupe.

Dans la vallée du Moron Bernard Comps nous a fait remarquer que nous nous trouvions en présence de deux biotopes:

Lagunes de St Magne et Gentianes pneumonanthes

Notre première sortie a débuté par une belle journée d’été sur les bords des Lagunes de St Magne (Cam et Hourcaut).

Nous n’avons pas vu les espèces qui font leur réputation. Certaines plantes aquatiques ont besoin pour fleurir,comme nous l’avait expliqué Frank Quenault lors de sa conférence, d’une période d’exondation. Celle-ci s’est fait attendre cette année. Les eaux ont baissé très tardivement mais de façon spectaculaire comme nous le montrent les traces sur les arbres. Les plantes n’ont pas eu le temps d’en profiter.

Pages